35 Grande Rue

Portail anti intrusion est-ce possible ?

portail coulissant alu

Comment empêcher les cambrioleurs d’entrer sur le site d’une entreprise quand l’entrepreneur et les salariés sont partis ? Un système de surveillance et d’alarme ne sont quelquefois pas suffisants, face à l’audace de certains qui n’hésitent pas à employer les grands moyens.

En quoi consiste un portail anti intrusion ?

Chez les particuliers, la plupart des cambriolages s’effectue en passant tout bonnement par la porte d’entrée. Un culot manifeste, mais les chiffres dénoncés par les forces de l’ordre, les assureurs et les entreprises de sécurité sont là.

Dans le cas d’une entreprise, c’est exactement la même chose : les voleurs passent par le portail. La phrase la plus correcte serait plutôt qu’ils pulvérisent le portail pour arriver à leurs fins. En effet, embarqués dans une voiture volée, ils foncent dans ce dernier en utilisant le véhicule comme un bélier et n’ont plus ensuite, qu’à jouer la montre pour dérober tout ce qui a de la valeur, avant de repartir.

Les cambrioleurs, pourtant, seraient bien surpris de tomber sur un portail anti intrusion ou anti effraction. Résistant, pour certains, à des véhicules motorisés de plusieurs tonnes, ils sécurisent l’entreprise de la meilleure des manières.

La pose de ce portail ne peut pourtant pas être le fait d’un chef d’entreprise un peu bricoleur. Les travaux de maçonnerie qu’il est indispensable de réaliser pour le faire tenir sont aussi importants que le portail en lui-même.

Portail anti vandale : faire le meilleur choix

Le portail anti-vandale ; autre nom du portail anti intrusion ; ne se trouve bien entendu pas dans les catalogues ni dans les magasins de bricolage. Il est élaboré sur-mesure et est commandé en même temps que la clôture d’enceinte ; pour sécuriser l’ensemble du site entrepreneurial ou industriel.

Si le chef d’entreprise préfère limiter la vue que les passants ont de son activité, il a tout intérêt à prendre un ensemble plein et haut. Le fait que tout puisse être sur-mesure est un atout pour l’entrepreneur qui peut choisir comme il l’entend, pour maximiser la sécurité.

Mais même un modèle ajouré, pour laisser passer le vent et la lumière, n’amoindrit en aucun cas la résistance du portail.

Il faut ensuite déterminer le type d’ouvrant. La longueur et le poids souvent très importants de ce portail font que le modèle battant n’est pas le choix le plus judicieux. Il faudrait une ouverture avec d’énormes vérins pour que les gonds ne souffrent pas trop.

Les modèles coulissants avec rail ou autoportant sont plus indiqués. Tous les deux auront donc besoin d’une base de maçonnerie extrêmement bien faite. En outre, le modèle avec rail au sol sera à bannir si les abords de l’entreprise sont gravillonnés. Les cailloux ; entrant fréquemment dans le rail, suite aux passages des véhicules ; l’ouverture et la fermeture seraient compromises et l’entretien devrait être régulier.

Ce problème n’existe pas sur le modèle autoportant, qui se situe à quelques centimètres au-dessus du sol. C’est un bras, qui vient soutenir le vantail unique, d’où l’importance du socle au sol qui permet tout cela.